Bois de grange, chaise cassée et poignées de porte

UJF-vestibule-01 Par Caroline Doré

Récemment, je visitais mes amies Émilie et Geneviève qui ont emménagé près de chez moi. À mon arrivée, Émilie, dit celle qui passe la souffleuse l’hiver, me montre sa dernière création: une vieille planche de bois de grange sur laquelle elle a fixé des crochets pour les manteaux. Simple. Efficace. Solide. Fait main. J’aime.

Quelques temps plus tard, je visite mon amie Sandra qui, elle aussi, emménage dans une nouvelle demeure (c’est à croire que c’est le temps de changer de maison). On jase, on visite. Elle me dit qu’elle vient de se procurer une planche de bois de grange pour, elle aussi, y fixer des crochets (magnifiques d’ailleurs) pour son vestibule. Et comme mon amie Sandra est un peu comme ma soeur cosmique (et que je lui avoue que je rêve aussi de posséder MA planche de bois de grange), elle m’en propose la moitié, car sa planche est trop longue. Gratuitement. De-même, là. Belle planche. Solide. Je danse. UJF-vestibule-11 Il n’y a pas à dire, le bois de grange à la cote. Sa teinte grisonnante lui confère son aspect de bois d’ancêtre qui a vu neiger. On peut facilement trouver des gens qui en vendent à la planche en faisant des recherches sur les petites annonces. Pour une planche de 73 pouces, mon amie Sandra a payé 10$. Une aubaine. UJF-vestibule-12 Mon acolyte-mari-douce moitié et moi avons fouillé notre établi pour trouver des crochets, des poignées ou tout autre objet nous permettant d’accrocher nos manteaux et ceux des enfants. Nous avons arrêté notre choix sur de vieux crochets double au fini brass et sur les vieilles poignées de portes d’armoire de ma (feu) salle de lavage. UJF-vestibule-09 UJF-vestibule-10 Puis, nous les avons fixés solidement sur notre planche de bois de grange. UJF-vestibule-14 Pendant que mon comparse-joli minois- amoureux-fidèle allié fignole son perçage, je me souviens d’une vieille chaise pliante de bois  qui traîne sur le côté de la maison. Plus personne ne veut s’asseoir sur cette chaise tristounette qui a reçu plusieurs générations de fesses depuis les années 60, car elle menace de s’effondrer à tout moment.UJF-vestibule-13En deux tours de tournevis, nous récupérons l’assise qui a un bout de vécu dans l’âme qui me plait. Nous la retournons à l’envers,  lui fixons deux poignées au look vintage (mais qui ne le sont pas du tout. En fait, nous les avons récupérées d’un meuble horriblement cheap laissé par les anciens proprios). Avec une retaille de notre planche de bois de grange à ses côtés, nous avons maintenant de jolis supports à chapeaux, à clés, bref, à tout ce que vous voudrez.UJF-vestibule-05 UJF-vestibule-07 Un peu de déco, et c’est réglé. Notre vestibule qui croulait sous les manteaux et les chapeaux peut maintenant accueillir plus de 0,75 personne à la fois! Bienvenue chez nous! UJF-vestibule-02 UJF-vestibule-03 UJF-vestibule-04

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :