Le chérubin qui craint

En tant que bonne mère moderne/à l’écoute/qui surveille le développement de sa fille/soucieuse des activités pédagogiques de ses enfants/mais qui aime surtout avoir des breaks d’une heure pendant que sa fille fait des arts plastiques, j’encourage ma fille à bricoler. En fait, depuis quelques mois, elle s’adonne d’elle-même à l’hyper-découpage/collage. Hyper car il me semble que découper 845 carrés plus ou moins identiques dans un bout de papier et les coller sur un autre bout en utilisant l’intégral de deux bâtons de colle et un rouleau de papier collant est un tantinet excessif. Mais bon. Moi, pendant ce temps, je bois un café. Ou un verre de vin (selon l’heure). Et surtout, j’ai (un peu) de temps pour moi (ou surtout pour mes deux autres enfants).

Je disais donc que ma fille s’est découvert une passion pour le bricolage extrême. Et comme les bâtons de colle finissent à la vitesse de l’éclair (et que mes pauses quotidiennes reliées à cette activité sont devenues essentielles pour ma santé mentale), j’ai amené ma fille avec moi au magasin pour renouveler les stocks. Colle, papier collant, cartons, papiers de fantaisies. Je me lançais en grand pour être certaine de pouvoir préserver la fibre artistique en plein essor de ma fille (et comme je vous le disais, ma santé mentale). En traversant le magasin, nous sommes passées par l’allée des décorations de Noël. Attendrie par le visage émerveillé de mon enfant devant les lumières et les guirlandes, j’ai, pendant une minute, perdu mes esprits de mère rationnelle et ai proposé à Zara de choisir une décoration pour la maison. C’est à cette seconde précise que j’ai perdu le contrôle sur mon intérieur, sur les éléments choisis avec soin depuis des années pour composer un décor qui me ressemble.

Ma fille et ces goûts de princesse de 4 ans ont choisi un chérubin cartonné. Le pire ange quétaine. Avec un visage niais, des brillants et des fleurs roses nananes. J’ai bien essayé de l’en dissuader, mais en vain. Cette horreur est maintenant suspendue au luminaire de la cuisine où tous peuvent l’admirer (!). Moi et mes bonnes idées.

Pour contrer la quétainerie, j’ai eu la charmante idée d’attirer le regard… ailleurs. En quelques heures, je nous ai confectionné des bas de Noël avec des retailles de tissu. En mêlant le style, les motifs et les couleurs des tissus, j’ai obtenu quelque chose d’éclectique qui donne le ton à ce que j’entends par « décorations de Noël ». Exit les chérubins ringards.

Image

Image

Image

Et pour assouvir votre curiosité…

Image

Publicités
3 commentaires
  1. Milou a dit:

    Mon Dieu, quel horreur ce chérubin! hahaha Mais tes bas sont magnifiques, par contre! 🙂 Si Mlle Z. et Monsieur S. faisait du bricolage ensemble, ça ne serait vraiment pas bon pour l’environnement: mon garçon ADORE le papier collant, le découpage et la colle!!!

  2. melv a dit:

    Oh God!! Quel ange… horrible!! ha ha ha! J’ai mal aux yeux! Ici aussi, on survit tant bien que mal au dessin/découpage/collage intensif depuis plusieurs mois. On a instauré la règle du 5 feuilles. Chaque enfant a droit à 5 feuilles de couleur par jour, pas plus… Et une feuille doit être pleine avant de passer à une autre. Non, mais j’ai quand même un tantinet la fibre écologique! Je fais ma part! Je te le conseille! L’argument écologique, ça a du poids! M’enfin… Tout ça pour dire que tes bas de Noël sont superbes et que si ça ne t’a pris que quelques heures pour en fabriquer cinq, tu as du talent. J’applaudis! Bravo!

  3. Merci les filles! Je suis aussi contente de constater que ma fille n’est pas la seule à avoir des lubies de bricolage! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :